vendredi 3 juin 2011

West Wind Donatello


DSC07713





Les hommes sont bien souvent les mêmes.









donatello-1


I

O wild West Wind, thou breath of Autumn's being,
Thou, from whose unseen presence the leaves dead
Are driven, like ghosts from an enchanter fleeing,

Yellow, and black, and pale, and hectic red,
Pestilence-stricken multitudes: O thou,
Who chariotest to their dark wintry bed

The wingèd seeds, where they lie cold and low,
Each like a corpse within its grave,until
Thine azure sister of the Spring shall blow

Her clarion o'er the dreaming earth, and fill
(Driving sweet buds like flocks to feed in air)
With living hues and odours plain and hill:

Wild Spirit, which art moving everywhere;
Destroyer and Preserver; hear, O hear!

II

Thou on whose stream, 'mid the steep sky's commotion,
Loose clouds like Earth's decaying leaves are shed,
Shook from the tangled boughs of Heaven and Ocean,

Angels of rain and lightning: there are spread
On the blue surface of thine airy surge,
Like the bright hair uplifted from the head

Of some fierce Maenad, even from the dim verge
Of the horizon to the zenith's height,
The locks of the approaching storm. Thou dirge

Of the dying year, to which this closing night
Will be the dome of a vast sepulchre
Vaulted with all thy congregated might

Of vapours, from whose solid atmosphere
Black rain, and fire, and hail will burst: O hear!

III

Thou who didst waken from his summer dreams
The blue Mediterranean, where he lay,
Lulled by the coil of his crystalline streams,

Beside a pumice isle in Baiae's bay,
And saw in sleep old palaces and towers
Quivering within the wave's intenser day,

All overgrown with azure moss and flowers
So sweet, the sense faints picturing them! Thou
For whose path the Atlantic's level powers

Cleave themselves into chasms, while far below
The sea-blooms and the oozy woods which wear
The sapless foliage of the ocean, know

Thy voice, and suddenly grow grey with fear,
And tremble and despoil themselves: O hear!


Ode to the West Wind
by Percy Bysshe Shelley




DSC07441


clemont

Elle regarde au travers de la vitre aux petits carreaux, les fines goutelettes ruisseler. A quoi songe t-elle ? Il existe des "expériences" dans l'existence qui incitent à la nonchalance. Le feu crépite et personne ne vient. Ecouter encore et toujours les Rêveries de Liszt n'apporte parfois plus rien.

She looks through the small squares window, little droplets are streaming. What does she think? There are some "experiments" in the existence which lead to be listless. The fire crackles and nobody comes. Sometimes,listen again and again the Liszt's Reveries is useless.

gainsborough


William Morris(2)


DSC07741



La pluie avait enfin cessé. Elle sorti. Son frère ne l'avait pas appelée ainsi qu'il l'avait promis. Comme il lui était désagréable ce sentiment d'abandon. Les hommes sont bien souvent les mêmes. Elle tentait vainement de s'en convaincre et y parvenait presque. Elle n'avait pas faim, mais se dit qu'il ne fallait pas sombrer. Son entourage ne lui pardonnerait pas cela.

Elle regarde autour d'elle et se pare de ses plus beaux atours. Elle fabrique l'ensemble de ses vêtements. Elle est enviée dans le monde entier. La solution existe; déjà, elle la soupçonne à nouveau, les fruits en cette fin de saison sont tellement beaux, semblables à ceux produits en des temps que son père lui avait parfois narrés, une réussite sans précédent, et l'assurance d' une année faste. Je suis dans mes plus belles années, pensa t'elle. Cette réflexion la ragaillardit un peu plus.


The rain had finally stopped. She went outside. Her brother had not called as promised. How was unpleasant this feeling of abandonment. Men are often the same. She tried in vain to convince herself and it almost succeeded. She was not hungry, but thought she should not sink. Her entourage would not forgive her.

She looks around and dons her finery. She sews all her garments. She is envied around the world. The solution exists; she already suspected it, fruits at the end of the season are so beautiful, similar to those produced in the time that her father had sometimes narrated, unprecedented success and the assurance of a prosperous year. I'm in my best years, she thought herself. This reflection was a little more exhilarating for her.







Strange fruits







lomo


donatello2-1

Les pas du cheval, dans le lointain, ne laissaient plus de place au doute....


The horse's hoofs in the distance, leaving no room for doubt.

23 commentaires:

  1. un seul mot : MERVEILLEUX....
    .... continue de nous enchanter avec tes doigts de magicienne.....
    BISES
    Betty♥♥♥

    RépondreSupprimer
  2. Tes mots, tes photos, tes créations ne sont qu'enchantement... Merci Cécile !

    RépondreSupprimer
  3. Oh là là, c'est une merveille, un vrai régal pour les yeux et j'imagine à porter

    bravo

    RépondreSupprimer
  4. de plus en plus beaux!tout tout tout!à bientôt j'espère ma jolie!

    RépondreSupprimer
  5. Vraiment !!! un pur délices de moments magiques !!!

    RépondreSupprimer
  6. Stunning work. Just found via ELizaBeth CaT.... I will be back. Off to have a look around. New follower.

    RépondreSupprimer
  7. Je découvre ce blog aujourd'hui..Bravo c'est superb, très inspirant et très inspiré

    RépondreSupprimer
  8. Il est superbe ce pull, je veux le m^me...
    Et il est magnifiquement mise en mots
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  9. beautiful design, and i so love that first necklace too!

    RépondreSupprimer
  10. Beyond Beautiful - your words also. We`ll still be here for you when nobody comes - don`t despair! Do you have a pattern for these beautiful garments?

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Merci, merci à toutes, thanks a lot, gracias and welcome...
    @Nana Go-Go: I've send you a message. Did you get it?

    RépondreSupprimer
  13. ah oui le pull :-))))
    il est sublime
    je pensais pas que tu l'avais fait, je croyais que tu avais juste sorti le modèle de tes tablettes
    bravo :-)))
    le mélange de matière est une idée géniale
    j'adore :-))))

    RépondreSupprimer
  14. sublimissime comme ton post qui me transporte!!

    RépondreSupprimer
  15. Grâce à Sonja je t'ai retrouvée car je t'avais lue il y a bien des mois mais perdue faute de newsletter (sorry je ne fonctionne que comme ça ;-)
    Et ce pull me permet de te féliciter pour lui , il est superbe et aussi pour ton univers de bohème très enchanteur .
    Merci et bravo.
    Douce nuit !
    biz

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Merci Greenye.
    Je viens d' ajouter une fonction newsletter...
    En espérant que ça fonctionne.

    RépondreSupprimer
  18. What a wonderful idea and so beautiful colours!

    RépondreSupprimer
  19. I have just discovered your blog. What a beautiful sweater. Do you have a pattern/tute for it. Please, please, please!

    RépondreSupprimer
  20. quel magnifique ensemble.... et ce mélange de matière est sublime... une création de ta part ?
    violine
    http://violine.aufildescroix.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  21. Magnifique pull comme toutes vos créations dans le livre que je parcours et re parcours avec délice !!!
    bravo !
    j'adore cet univers empli de douceur , de couleurs , de poésie !! bisous de l'Auvergne!
    ps quelle matière pour les laines du pull ??

    RépondreSupprimer
  22. un petit rajout !
    le patron de ce pull est il à vendre en Français ! si oui comment faire ?
    MERCI BEAUCOUP §

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...